C’est avec la fête du Baptême du Seigneur que nous clôturons ce beau temps de Noël. En écoutant le récit qui nous en est fait dans l’Évangile d’aujourd’hui, nous sommes irrésistiblement poussés à nous rappeler ou à nous imaginer ce qui c’était passé le jour de notre baptême. Oui que cela était beau ; que cela a dû être beau! C’est, en effet, une joie d’appartenir au Seigneur, de le laisser prendre possession de nous et d’orienter notre vie..Au baptême, l’on se focalise souvent sur l’action qui est posée par le prêtre dans un cérémonial assez solennel. Mais on oublie souvent que le baptême est avant tout la rencontre avec le Christ duquel nous devons repartir.

Dans le baptême, Il vient à nous, s’associe à nous pour nous entraîner avec lui sur le chemin de la vie éternelle. Voilà pourquoi il accepte d’être baptisé, lui qui est sans péché.

Dans le baptême, nous recevons l’Esprit de Dieu, le même Esprit qui reposa sur lui, pour témoigner de la bonté du Seigneur autour de nous. Ainsi Dieu trouve-t-il sa joie chaque fois qu’à travers nous un pauvre peut enfin sourire et que celui qui s’égare revient sur le droit chemin, etc.

Mon frère, ma sœur, que fais-tu de ton baptême ? Réveille-toi!

Père Jean Jacques TOUDEKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici