Surprise! Comme lui-même, ses accompagnants et les pharisiens ne pouvaient s’en douter! Ils s’attendaient à une guérison physique mais avant celle-ci, Jésus opère une guérison intérieure et spirituelle pour l’émerveillement des uns et la confusion des autres.

Toutes les occasions sont bonnes pour le Seigneur dont la volonté est de nous toucher au plus profond de nous-même. La mort d’un proche, l’échec, la souffrance, la maladie deviennent des canaux de grâces pour qui sait danser au rythme de la miséricorde de Dieu. A la question, « comment ça va? » je suis sûr que tu réponds automatiquement « ça va ». Mais au fond, comment ça va? Bien souvent, les sentiments se bousculent en nous, il se passe quelque chose en nous. As-tu déjà fait l’expérience de cette paix que l’on ressent en sortant du confessionnal? Peut-être non, ou pas vraiment. Parce que tu ne t’y prépares pas assez et adéquatement. Si l’on pouvait laisser Jésus exercer sur nous son pouvoir de pardonner les péchés, notre vie n’en sera plus qu’heureuse. Mais hélas ! Nous banalisons ou pire, fuyons le sacrement de la réconciliation pour nous réfugier et nous établir dans nos habitudes mortifères. Mais jusques à quand?

Le temps passe et la vie aussi. Il est temps de se reprendre.

Lève-toi et marche! Dieu t’éclaire et te fortifie!

Père Jean Jacques TOUDEKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici