Qui d’entre nous est parfait, qui n’a rien à se reprocher ? Et les amis que nous fréquentons sont-ils meilleurs que nous? L’adage ne dit-il pas que « Ceux qui se ressemblent s’assemblent »? Affirmatif, tous autant que nous sommes, nous avons cette inclination au péché des suites du péché originel.

Mais tiens ceci, mon frère, pour une vérité qui te libère de ton fatalisme: Dieu ne choisit pas des gens déjà capables; mais il rend capable ceux qu’il choisit. Est-il permis, encore aujourd’hui, de nourrir le rêve de devenir saint? Oui, ma sœur ; et plus qu’un désir, c’est une recherche à faire car ce que Dieu veut, c’est notre sanctification (1Th 4,3). La sainteté ne tient pas à des actions éclatantes: elle requiert simplicité mais profondeur. Elle est progressive: les saints n’ont pas tous bien commencé mais tous ont bien fini. Elle a mille chemins, mais un seul but: les saints ne le sont pas devenus de la même manière et avec la même ferveur spirituelle.

Une chose est pourtant importante à retenir: la sainteté consiste en un effort permanent de réponse à l’appel de Dieu et de fidélité à cet appel. Comme Lévi, saisis ta chance de devenir saint.

Tu es capable de faire la différence. Courage et confiance! Communion priante!

Père Jean Jacques TOUDEKA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici