« Qui est ma mère ? qui sont mes frères ?… Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. » (Mc 3, 31-35)

Pour Jésus visiblement la communauté des croyants est plus importante que sa famille naturelle. Cela doit pouvoir nous intéresser et nous faire réfléchir. Il est question du désir que tous, y compris ma famille naturelle, deviennent une communauté de croyants ; par le biais de la foi et de la vie de foi, on fait partie de la parenté de Jésus.
La volonté humaine ne construit que des liens humains fragiles et éphémères ; la volonté de Dieu, transforme nos liens et nous fait participants du projet de Dieu : faire des hommes les membres de sa famille.

Il devient alors important pour chacun au quotidien de chercher à connaitre les désirs de Dieu : que désires-tu, mon Dieu ? qu’attends-tu de moi, aujourd’hui ? que veux-tu que je fasse ? Parmi tous les rêves de la vie, pourquoi ne pas essayer le rêve de faire partie de la parenté de Jésus ? C’est le pari de la volonté de Dieu dans notre vie au quotidien.

Père Paul Amaglo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici