Miséricordieux comme le Père

1
241

En ce temps de Carême où, tous les cœurs sont appelés à se tourner vers l’infinie miséricorde de Dieu, les textes liturgiques de ce jour nous indiquent la voie à suivre pour rendre effectif le pardon de Dieu dans nos vies.

A travers la parabole de l’esclave aux 10 000 talents, Jésus nous fait comprendre que le pardon divin dont nous avons été les objets, nous rend responsables d’exercer à notre tour la miséricorde. La dette incalculable qui nous a été remise par le Père, en son Fils Jésus-Christ, devrait nous conduire à une attitude de miséricorde inconditionnelle envers nos frères et sœurs, quelle que soit leur dette envers nous. Il nous remet une dette infiniment plus grande que celle que le prochain peut avoir à notre égard.

La différence notoire observée entre la dette envers le roi (dix mille talents) et celle envers le compagnon (cent pièces d’argent), correspond bien à la gravité de nos offenses contre Dieu par rapport à celle de l’offense venant du prochain. Comme le Père, dont le pardon ne connait aucune limite, ainsi sommes-nous appelés à pardonner sans limite. C’est là ce qui caractérise le vrai  disciple du Christ, pardonner jusqu’à « soixante-dix fois sept fois ».

Cette demande du Christ, semble bien être un exercice difficile, mettant à rude épreuve la patience humaine. Mais le Christ ne se limite pas à nous dicter des exigences. Il est allé plus loin en les mettant lui-même à exécution. Jusqu’au cœur de sa souffrance sur la croix, il n’a cessé de pardonner.

Le Pardon tient tout son sens et toute son importance dans ce sacrifice du Christ. Le pardon n’est pas seulement l’oubli. Le pardon, c’est une victoire sur la haine, le mépris, la violence. C’est une victoire sur tous les  maux qui empoisonnent la vie humaine. L’homme ne peut être en paix avec Dieu s’il ne l’est avec son prochain. Pardonner, c’est faire régner la paix.  Pardonner, c’est s’ouvrir à l’amour de Dieu. Pardonner c’est accueillir la  miséricorde infinie de Dieu qui s’offre à l’homme.

Puisse Dieu nous aider à demeurer de bon témoin de sa miséricorde dans le monde.

Père Mathieu Sewovi, Vicaire à la paroisse de Bè-Klikame

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici