Dieu, unique refuge.

0
268

La finale de la première lecture de ce jour dit ceci « car c’est à toi que j’ai remis ma cause ». Il s’agit là d’une expression de foi conséquente aux diverses manipulations et organisations d’attenter et d’ôter même la vie au serviteur du Seigneur. Les détracteurs du prophète manœuvrent dans l’ombre contre lui estimant que sa simple présence constitue une gêne . Mais le Seigneur l’en délivre toujours. Une invitation à la prudence et à la fidélité du Seigneur. Vivre dans une forme d’abandon innocent à la grâce du Seigneur.

Dans l’évangile, voilà pourquoi les foules se divisent au sujet de Jésus. Et on en vient même à vouloir imposer sa conception comme la référence et l’unique vérité. Une question surgit alors : qui est-il Jésus pour toi et moi ? Il y en a qui pensent le connaître vraiment. Et si nous le laissions se découvrit à nous ?

RP Olivier ADJAKPA, vicaire à la paroisse Cristo Risorto de Hédzranawoé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici