Seigneur ne leur compte pas ce péché

0
985

La liturgie depuis hier remet sous nos yeux, le visage d’Etienne, le diacre, confronté à des persécutions au nom de sa foi. Si la mission du baptisé est de s’efforcer à imiter son Seigneur, le disciple à se conformer au Maître, dans une vie de témoignage véritable, nous pouvons affirmer qu’Etienne a pleinement atteint cet objectif avec la grâce de l’Esprit Saint. Homme de service, homme de témoignage, homme martyr, Etienne, confiant en la Parole du Seigneur qui dit de ne pas craindre ceux qui ne peuvent rien faire à l’âme après avoir tué le corps,(cf.Mt 10,28), a su rendre un témoignage éloquent au Christ Ressuscité par le don de sa vie. On m’a persécuté, vous serez persécutés, on n’a méprisé ma parole on méprisera la vôtre. Jn 15,20. Dans le monde vous connaîtrez la détresse, mais confiance j’ai vaincu le monde. Jn 16,33. Ces paroles de Jésus doivent être pour tout chrétien, des sources d’énergie et de persévérance dans un monde qui prend férocement en haine les témoins du Ressuscité, les artisans de la vérité, de la justice et de la paix.

Avant de rendre son esprit au Créateur, Etienne réalise merveilleusement l’épreuve de feu que seuls, passent, les vrais disciples du Crucifié de Golgotha mais ressuscité : Seigneur ne leur compte pas ce péché. Accorder le pardon à ses bourreaux, déclarer l’amour à ceux qui nous haïssent, envoyer un bouquet de fleurs à ceux qui nous ont volé la lune, le soleil, la tranquillité, le bonheur : tel est l’unique et le véritable critère d’identification des imitateurs de Celui qui, sur la Croix a demandé à son Père : Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. Le vrai chrétien ne se venge pas. C’est bien difficile, très difficile, mais pas impossible car rien n’est impossible à celui qui croit, à celui qui aime. Rien n’est impossible à celui qui se nourrit dignement du Pain du Ciel, le Pain des forts,  le Pain de la vie, c’est ce Pain qui a fortifié les martyrs de tous les temps, c’est ce pain qui donna persévérance aux saints et saintes de l’Eglise, consacrés comme laïcs. C’est ce Pain qui nourrit et soutient les chrétiens chaque jour. Moi je suis le Pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. Frères et sœurs, désirons toujours ce Pain. Et même si les conditions actuelles relatives à la crise sanitaire ne nous permettent plus de communier sacramentellement, recourons à la communion spirituelle depuis nos demeures et lieux de service avec foi.

Quant à Saul, il approuvait ce meurtre d’Etienne. De même que l’histoire des hommes a connu et connait encore des facilitateurs ou des complices de crimes multiples, de même des hommes pleins de vertus, porteurs d’espérance ont brillé aux yeux de l’humanité avec un fort témoignage de pardon et de réconciliation : Maria Goretti, Martin Luther King, Nelson Mandela, Jean-Paul II après son attentat… en eux brillent ces paroles du Psalmiste : Tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité. Moi je suis sûr du Seigneur. Ton amour me fait danser de joie, tu combles à la face du monde ceux qui ont en toi leur refuge. Inscrivons-nous sur cette liste de témoins de l’Evangile et d’artisans de pardon et de réconciliation pour que tous les humains puissent mener sur cette terre une vie digne et fraternelle. Amen.

Frère Édouard-Aimé NOUCHET, Franciscain Formateur Fraternité d’Adidogome

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici