Je ne suis pas venu juger le monde mais le sauver 

0
388

« Je ne suis pas venu juger le monde mais le sauver » nous dit Jésus dans l’Evangile d’aujourd’hui. Cette parole doit nous apporter réconfort et soulagement. Elle doit nous permettre de nous présenter devant Jésus avec une totale confiance. Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus disait : « Je ne puis craindre un Dieu qui s’est fait pour moi si petit… Je l’aime !… Car il n’est qu’amour et miséricorde ! »

Et la petite sainte de Lisieux avait tellement raison mais, parce qu’il y a un mais, cette assurance lui venait de la reconnaissance de sa petitesse. Le jugement se fera sur notre capacité à accueillir le salut. Cette parole de Jésus : « je ne suis pas venu juger le monde mais le sauver », renvoie à l’œuvre que Jésus a accompli. Pour éviter le jugement, il faut profiter du salut. Or pour en profiter, il faut reconnaitre que nous en avons besoin. Il faut reconnaitre notre petitesse.

Saint Jean Chrysostome disait : « Quelle fatigue, dis-moi, quel labeur faut-il au pécheur pour se persuader à lui-même qu’il est pécheur, et pour le dire à Dieu ? » Si nous voulons réellement vivre de cette parole du Christ alors nous avons simplement à lui en fournir la preuve, nous avons besoin de son salut car nous sommes pécheurs.

Frère Charles-Emmanuel

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici