Qu’est-ce que je vais bien pouvoir demander?

1
431

Bien-aimés, depuis l’événement de la Pentecôte avec les cent vingt personnes réunies au Cénacle, nous sommes entrés dans « l’ère de l’Esprit ». Le Défenseur promis est venu et il tient toutes ses promesses :  » Il vous guidera vers la vérité tout entière » Jn 16, 13. Apollos en a fait la riche expérience avec Priscille et Aquila qui lui exposèrent avec plus de précision le Chemin de Dieu: ce fut l’œuvre de l’Esprit.

Ce verset de Jn16, 13 est d’autant vrai que Jésus était réputé parler souvent en paraboles aux foules. Il est dit qu’à ses disciples, en privé, il parlait ouvertement. Mais n’oublions pas que, même à ce stade, c’étaient tout de même des paroles divines qui n’étaient pas facilement accessibles à leur intelligence humaine. Puis l’Esprit est descendu qui leur a ouvert l’esprit à l’intelligence des Écritures, à la vérité tout entière. Et alors, ils peuvent demander au nom du Seigneur Jésus. N’oublions pas ce que le Seigneur lui-même disait aux disciples de Jean : « Les amis de l’époux peuvent-ils s’attrister pendant que l’époux est avec eux? Mais viendront des jours où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront » Mt9,15…entendez: ils jeûneront et prierons le Père en mon nom, ils demanderont en mon nom.

Dans notre page d’évangile du jour, Jésus en fait même une injonction à ses disciples : « Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom; demandez, et vous recevrez : ainsi votre joie sera parfaite ». Ce n’est manifestement pas la première fois que, dans les Écritures, Dieu lui-même enjoint à un homme de demander. On se rappelle le cas d’école du roi Salomon à Gabaon: « Demande ce que tu veux que je te donne » dit le Seigneur à Salomon. « Je ne suis qu’un jeune homme….Accorde à ton serviteur d’être attentif au droit » répondit Salomon au Seigneur (Cf. I Rois3, 6-9). Une demande qui plut au Seigneur !
Quand on n’a pas encore l’Esprit Saint, il est juste et bon de demander à Dieu d’être investi de son don. Et quand on le reçoit, que peut-on demander encore puisque l’Esprit lui-même vient sur nous avec tous ses dons? « Demandez, et vous recevrez ». Et bien, on peut demander à porter beaucoup de fruits, les fruits de l’Esprit (Cf. Ga 5,22). On peut davantage demander ce que bien des chrétiens ne soupçonnent pas. Lorsque vous adorez une divinité, si vous voulez qu’elle vous soit propice à tous égards, vous devez observer ses préceptes et éviter de l’attrister. Et si nous autres chrétiens nous demandions la fidélité aux préceptes de l’Esprit Saint ? Mais, les connaissons-nous ces préceptes ?

Esprit de sainteté, enseigne-nous toi-même à te rester fidèles aujourd’hui et demain, amen!

Père Christian Dzifa Azan

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici