Perdre pour gagner abondamment

1
426

Lectures : 2Co 9,6-10, Ps 111, Jn 12,24-26

« Si le grain de blé tombé en terre ne meurt, il reste seul, s’il meurt il porte beaucoup de fruits » (Jn 8, 12-13)

Si nous voulons participer à l’amour de Dieu qui donne sa vie pour nous obtenir la vie éternelle, il nous faut sortir de nous-même pour vivre avec les autres et pour les autres, servir les autres.

Être chrétien, c’est d’abord et toujours s’arracher à l’égoïsme qui ne vit que pour soi, afin d’entrer dans une nouvelle dynamique de la vie les uns pour les autres.

Le grain de blé dont Jésus parle c’est aussi chacun d’entre nous. On ne peut être disciple du Christ sans rien donner et sans renoncer à rien, sans aller quelquefois jusqu’au don de soi à la suite du Christ.

Saint Ignace d’Antioche, ecrit : « Que je devienne donc la pâture des bêtes. C’est par elles qu’il me sera donné d’aller jusqu’à Dieu. Je suis le froment de Dieu. Que je sois donc moulu par les dents des bêtes pour devenir le pain immaculé de Dieu. »

Notre don de soi doit se manifeste dans le quotidien banal et anonyme : Sourire pour réconforter un enfants, prendre soin d’une personne âgée, rester fidèle à un conjoint invalide et dépendant, partager avec les plus démunis, se réjouir de voir le soleil se lever depuis son lit de malade, pardonner à celui qui t’a profondément déçu ou trahi….. Tous ces choix sont tant de dons de soi, parfois de mort en soi qui nous font participer à la prodigieuse fécondité de Jésus Christ. Qui fait ainsi porte beaucoup de fruits.
Amen

Père Jean Philippe Diouf, Communauté Saint Jean

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici