La force de l’humilité

0
481

Lectures : Livre d’Ézéchiel 2,8-10.3,1-4, Ps 119(118),14.24.72.103.111.131, Matthieu 18,1-5.10.12-14

« Celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des cieux » (Mt 18, 4)
L’humilité est une disposition à s’abaisser volontairement, à faire telle ou telle chose en dehors de tout mouvement d’orgueil, à avoir de l’estime pour les autres plus que pour soi et à être conscient de sa propre petitesse. L’humilité est une vertu nécessaire à toute personne qui veut aimer authentiquement. Plus on est capable d’aimer et plus on est capable de laisser l’autre passer devant.

« Si vous ne devenez comme de tout-petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume de Dieu ». Cette invitation à la petitesse, Jésus nous l’enseigne par toute sa vie. Le geste du lavement des pieds que Jésus fait le Jeudi-Saint concrétise aussi pour nous ce chemin d’humilité : laver les pieds était la tâche des serviteurs. Le désir de supériorité, le goût du pouvoir, l’orgueil, l’autosuffisance, le mépris du prochain sont autant d’attitudes qui nous éloignent de l’enfance spirituelle tellement aimée par le Christ. N’accordez rien à l’esprit de parti, rien à la vaine gloire, mais que chacun par l’humilité estime les autres supérieurs à soi; ne recherchez pas chacun vos propres intérêts, mais plutôt que chacun songe à ceux des autres. (Ph 2, 3-4)

La mère des vertus c’est l’humilité.

 » Le curé d’Ars disait :  » l’humilité est aux vertus ce que la chaîne (la corde) est au chapelet : ôtez la chaîne (la corde) et tous les grains s’en vont ; ôtez l’humilité et toutes les vertus disparaissent « . Et Dieu nous a donné, en la sainte Très Vierge Marie, le modèle de toutes les vertus, mais particulièrement de la vertu de patience dans l’humilité. Parlant des noces de Cana, saint François de Sales remarque, entre autres choses, que si Jésus-Christ par ces paroles : «  femme, quoi à moi et à vous ? » semble faire peu de cas des prières de sa Mère, ce fut à dessein, pour qu’elle nous donnât un exemple d’humilité et de patience.

Comment acquérir l’humilité ?

Dans les petites choses de la vie de tous les jours : Accepter de ne pas avoir le dernier mot, même si on a raison, rendre un service discrètement sans le crier sur les toits ! et l’offrir au Seigneur qui voit dans le secret, remercier chaleureusement quelqu’un qui nous a aidés, faire le premier pas pour demander pardon, accueillir une punition, une correction sans se plaindre, donner de discrètement. accepter de prêter, de se séparer d’un objet auquel on tient.

Le secret de la grandeur dans l’amour et devant Dieu c’est l’humilité et La vierge Marie est notre modèle et notre maîtresse dans ce domaine.

Père Jean Philippe Diouf, Communauté Saint Jean

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici