Faire passer l’amour des autres avant le nôtre

0
297

Première lecture : Ga 5, 1-6
Psaume : Ps 118
Evangile : Lc 11,37-41

Séduit par l’enseignement du grand rabbin, Jésus Christ, un pharisien l’invite pour le repas de midi. Jésus avait pris l’habitude de répondre aux invitations de ses contemporains. Mais quelque chose va choquer l’hôte de notre Seigneur. Il remarque que son invité ne fait pas attention aux rituels d’ablution avant le repas. Le pharisien s’offusque de l’attitude de Jésus mais ne dit rien. Alors Jésus saisissant sa pensée lui fait une objection : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté » (Luc 11,39).
Pour les pharisiens, est pur celui qui pratique minutieusement les prescriptions rituelles. Pour Jésus, est pur celui dont la conscience est pure : ce qui souille l’homme, ce n’est pas la poussière, c’est « la cupidité et la méchanceté ». Jésus oppose donc la religion « extérieure » des pharisiens, à la religion du « cœur », qui seul plaît à Dieu. (Cf. Luc 6,45)


En effet, la pureté du cœur est le résultat de l’amour des autres. Notre cœur devient pur par l’amour fraternel. Le cœur pur est celui qui se soucie du bien être des autres. C’est dans l’amour des autres que nous libérons notre cœur de tout ce qui l’encombre. Autrement dit, faire passer l’amour des autres avant le nôtre.


Seigneur libère notre cœur de tout ce qui l’entrave dans la pratique de la charité. Amen !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici