A qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage

0
177

Mercredi de la 29 semaine du Temps Ordinaire/ Année A
Références : 1ere lecture : Eph 3,2-12
Cantique Is 12
Evangile : Luc 12,39-48


A qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage.

Les textes liturgiques de ce jour, dans leur ensemble, nous invitent à la fidélité de nos engagements respectifs, en comptant sur les grâces ou les dons reçus à cette fin. Puisqu’en fait, Dieu ne nous confie aucune mission sans l’accompagner de la grâce adéquate.

Déjà l’Apôtre des Gentils, dans la première lecture le rappelle : « De cet Evangile, je suis devenu le ministre par le don de la grâce que Dieu m’as accordée par l’énergie de sa puissance ». Tout chrétien, ou mieux, tout baptisé, devrait se retrouver dans cette parole de saint Paul. Ce n’est pas une question exclusivement réservée aux personnes consacrées. Et personne n’est si petit ou si indigne que le Seigneur ne puisse lui confier une mission.

En effet, l’auteur du texte affirme plus loin: « A moi qui suis le plus petit de tous les fidèles, la grâce a été donnée d’annoncer aux nations l’insondable richesse du Christ »
Par ailleurs, dans l’Evangile, la réponse de Jésus à la question posée par rapport à la fidélité aux engagements dont il est question, est plus que claire : « Heureux le serviteur que son maitre en arrivant trouvera en train d’agir ainsi ». Voilà qui dit clairement, que chacun est concerné et est tenu de faire sa part de la mission, pour en recevoir en temps favorable, la récompense promise.


Le Seigneur fait confiance à chacun de nous. Rendons le lui en accomplissant sa volonté dans les charges individuelles, pour le bien de tous.

Soyons unis pour le bien, par dans charité et le monde sera meilleur. « Dans les choses nécessaires, unité ; dans les douteuses, liberté ; dans toutes, charité » (St Augustin) Abbé

Père Sylvestre Euloge AGBELEKPO FIADZE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici