Mettons du feu partout !

0
395

Jeudi de la 29 semaine du Temps Ordinaire/ Année A Mémoire de Saint Jean Paul II

Références : Eph 3,14-21, Ps 33, Evangile : Luc 12,49-53

Mettons du feu partout !

Saint Jean Paul II. C’est la figure que l’Eglise nous recommande d’honorer, de contempler et d’imiter aujourd’hui.  Je voudrais donc commencer mon partage, en implorant l’intercession de ce grand prophète de l’amour, pour chacun de nous. Il a parcouru le monde pour semer l’amour de Dieu, partout où la guerre, la mésentente, les oppressions, les violences et tous genres de fléaux sévissaient.

Oui l’amour ! Quand on en vit vraiment, il devient un feu en nous et autour de nous, ravageant tout sur son passage. C’est-à-dire, tout ce qui est mauvais à l’intérieur et à l’extérieur de l’homme et qui ne conduit pas à connaitre et à aimer Dieu, bref à être « comblé de lui, pour entrer dans sa plénitude ». Tels les incendies des grandes forêts, qui consument les feuilles mortes et les brulent, afin que le sol renaisse pour produire de nouveau, ainsi doit être l’amour de Dieu, déposé dans le cœur des hommes et manifesté autour d’eux.

 Doivent bruler dans nos vies aujourd’hui, les feuilles mortes de la haine, de la vengeance, de la violence, de la rancune, de l’injustice sociale etc…  Et c’est justement ce feu que, dans l’Evangile, Jésus « voudrait déjà qu’il soit allumé ». D’ailleurs il lui en coute d’attendre.

Chrétiennes et chrétiens, regardons tout ce qui se passe autour de nous dans le monde. Les gouvernements et leurs dirigeants qui font souffrir les populations, au profit de leurs propres intérêts, en voulant s’éterniser au pouvoir ; les organisations internationales qui oppriment le peuple ; des guerres de toutes sortent qui sont déclarées, sur des fonds de manigances et de mensonges  organisés, et qui ne disent pas leurs noms. Des phénomènes sociaux de l’homosexualité, de la pédophilie, du gender, du mariage pour tous, et la dernière en date, c’est la pandémie du COVID 19 qui paralyse actuellement le monde.

Dans son livre  Ma vocation don et mystère, Saint Jean Paul II écrivait : «J’ai appris à aimer l’amour humain… Si l’on aime vraiment l’amour humain, on ressent le besoin urgent de s’engager de toutes ses forces en faveur du grand amour ». Eh bien, si ce n’est par l’amour, un amour empreint de vérité, alors, avec quoi peut- on encore changer le monde et lui redonner sa joie et sa paix ? L’heure est grave et il faut agir !

La gravité de l’heure inspire à Jésus des paroles dures, annonçant les douleurs des derniers temps. Le maitre lui-même ne cache pas son appréhension devant ces évènements.

 Sa parole et sa présence dans le monde doit, à travers nous, faire la bonne séparation des choses, entendue comme celle du bien d’avec le mal. Telle est la vraie division que Jésus prône quand il affirme : «  Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division. »

Demandons la grâce d’une vraie conversion du cœur, depuis nos familles, nos communautés, nos différents milieux de vie. La plupart du temps ça commence par des choses presque insignifiantes : de mauvais regards, des insultes, des prises de bec entre frères, sœurs, confrères ou consœurs, membres d’une même association, de mouvement ou collègues de service, et c’est parti pour être une vraie guerre.

Que le Seigneur nous aide à mettre nos pas dans ceux de Saint Jean Paul II. Invoquons-le de façon particulière pour le Togo dont il est l’un des saints patrons, sans oublier de tous les ouvriers de la paix pour un monde meilleur et pour le salut de tous.

Abbé Sylvestre Euloge AGBELEKPO FIADZE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici