Que l’allégresse et la joie du Dieu amour soient avec tous !

0
276

Ap 14, 1-3.4b-5

Ps 23

Lc 21, 1-4

En guise de méditation je nous propose l’évangile du jour qui a particulièrement retenu mon attention.

Aujourd’hui, comme toujours il y a de petites choses, de petits gestes qui passent inaperçus, petites aumônes, petits sacrifices, petites prières (jaculatoires), mais ce qui semble petit et sans importance constitue parfois la matière ainsi que la finition des chef d’œuvre.
Du fait qu’elles passent inaperçues, l’honnête intention de ces petites choses est garantie : en les accomplissant nous ne cherchons pas la reconnaissance d’autrui ni la gloire humaine. Seul Dieu les découvrira dans nos cœurs et saura nous en récompenser : « Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n’y a pas de récompense auprès de votre Père qui est aux cieux » (Mt 6,1).

 Jésus dans l’évangile est le seul à reconnaître la générosité de la veuve. Il est quasiment certain que la pauvre femme n’a pas annoncé son geste par une fanfare de trompettes et il se pourrait même qu’elle ait eu honte et se soit sentie ridicule face au regard des riches qui donnaient des sommes importantes et sûrement se vantaient de cela. Néanmoins, sa générosité, qui lui donne des forces au milieu de son indigence, a mérité l’éloge du Seigneur qui voit dans le cœur des hommes: «En vérité, je vous le dis: cette pauvre veuve a mis plus que tout le monde. Car tous ceux-là ont pris sur leur superflu pour faire leur offrande, mais elle, elle a pris sur son indigence: elle a donné tout ce qu’elle avait pour,vivre.

La générosité de la pauvre veuve est une bonne leçon pour nous tous, disciples du Christ. Nous pouvons donner beaucoup, comme les riches « les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc du trésor» (Lc 21,1) mais rien de cela n’aura de la valeur si nous donnons « des restes »,  sans amour ni esprit de générosité, sans faire une offrande de nous-mêmes.

 Saint Augustin au sujet de cette péricope évangélique nous dit: «Ils regardaient les grandes offrandes des riches, en les louant pour cela. Même si après ils ont vu la veuve, combien d’entre eux ont vu ses deux piécettes? Elle a donné tout ce qu’elle possédait. Et elle avait beaucoup car elle avait Dieu dans son cœur. Mieux vaut avoir Dieu dans son âme que de l’or dans le tronc du trésor». Et c’est vrai: si nous sommes généreux avec Dieu, il Il le sera encore plus avec nous.

Puisse Dieu nous donner d’être désintéressés dans nos gestes de générosité, afin que lui qui sait nous rendre selon nos actes, nous rétribue à la juste valeur de nos dons.

P. Aubin Ayikoé AMEGNIKOU, Paroisse St Pierre de Chaillot Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici