Alors que nous attendons la venue de Jésus, imitons-le

0
259

1ère Lecture : Is 30, 19-21.23-26

Psaume : Ps 146 (147A), 1-2, 3-4, 5-6

Evangile : Mt 9, 35 – 10, 1.5a.6-8

Depuis une semaine, nous sommes dans le temps de l’Avent. Nous nous préparons intérieurement à accueillir Celui qui vient pour tout sauver.

Jésus revient bientôt, mais en attendant, il envoie devant lui ses disciples que nous sommes, pour être, dans le monde, des porteurs d’espérance. La mission qu’il nous demande d’accomplir aujourd’hui, en son nom,  est la même qu’il demanda aux douze : proclamer la proximité du Règne de Dieu, guérir les malades, ressusciter les morts, purifier les lépreux, expulser les démons etc.

C’est une évidence qu’une telle tâche n’est pas facile. Elle est tout autant immense que rude. Mais le Seigneur Jésus ne nous envoie pas démunis. A l’instar des douze, il nous a investi, depuis notre baptême, d’un pouvoir, ô combien, merveilleux : le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité. Mais beaucoup ne le savent pas tandis que beaucoup d’autres encore se demandent s’ils l’ont vraiment. Nous n’avons pas à douter de notre autorité, mais à la mettre en œuvre. C’est le Seigneur qui agit par nous, avec nous et en nous. La réussite est assurée pour le disciple qui fait confiance à son maître et s’abandonne  comme un instrument entre ses mains.

La mission des ouvriers du Royaume repose sur le sentiment de compassion  dont a fait preuve Jésus à la vue des foules. On ne peut pas être disciple du Christ Jésus, si on ne cultive pas la compassion pour ses frères et sœurs, autrement la miséricorde. C’est quand nous serons animés du sentiment de miséricorde, que nos mains pourrons être les mains de Dieu pour panser les plaies, donner du pain, soigner les malades. C’est quand nous serons miséricordieux comme ce Dieu invisible dont Jésus est l’image visible, que nos voix pourront appeler les morts de leurs tombeaux ou guider les errants sur un droit chemin. Une conclusion s’impose : alors que nous attendons la venue de Jésus, imitons-le.

         P. Darius Anoumou ADJANGBA, formateur au Petit Séminaire Saint Pie X d’Agoè-Nyivé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici