L’Amour, l’autre nom de Dieu

1
375

1Jn 4, 7-10 / Ps 71 (72) / Mc 6, 34-44

En plus d’être Lumière et Esprit, pour saint Jean, Dieu est Amour. La manifestation de cet amour insondable se réalise dans le Christ qui se laisse émouvoir de pitié à la vue des brebis sans berger que nous sommes – pitié et amour étant de la même racine : hèsèd -. Troupeau parqué pour les enfers que nous sommes, Dieu nous révèle son grand amour en offrant son unique Fils pour que nous vivions par lui. Le Fils, dans l’offrande de sa personne, nous instruit d’abord, restaure ensuite nos corps et pour couronner le tout, il se consume d’amour pour nous comme une victime offerte pour nos péchés. Quel amour total !

         Disciples du Christ, le Maître nous enseigne les chemins de l’Amour : « Donnez-leur vous-mêmes à manger ».  Cette histoire d’amour doit continuer par s’écrire à l’encre de notre charité inventive. L’amour grandit et se fructifie quand il est partagé : les disciples ont recueilli 12 paniers  au lieu de 5 pains et 2 poissons – 12 comme chiffre de la plénitude -. Agréable surprise de la générosité !

Combien de jours penses-tu que ces cinq misérables pains et ces deux poissons ratatinés que tu as thésaurisés peuvent durer ? Combien de temps encore penses-tu laisser ton prochain mendier ta charité ? Partager ton pain avec celui qui a faim, c’est cela l’amour. Oser dire à celui qui est présumé être à la base de ton malheur : « Parce que je connais Dieu, je te pardonne », c’est parvenir à la plénitude de la stature du Christ.  

 P. Charles FOMA, vicaire à Sévagan (Diocèse d’Aného)

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici