Se laisser transformer par le regard de Dieu

0
165

Mes frères et sœurs en Christ, nous sommes invités aujourd’hui à laisser nos regards humains transformer par le regard de Dieu.

Dans l’Evangile de ce matin, St Marc nous parle de Jésus qui, pour guérir un atrophié, avait promené un regard de colère sur ceux qui étaient dans la synagogue dont les pharisiens et les partisans d’Hérode mentionnés. En effet, Jésus a pour mission de sauver l’homme. Alors tout ce qu’il fait ne concours qu’à son bien-être, car il aime l’homme de tout son cœur. Cependant, lorsqu’il a vu cet homme qui avait la main atrophiée, Jésus a eu compassion de lui et donc ne pouvait pas supporter sa douleur. La question de Jésus est très pertinente : « Est-il permis, le jour du sabbat, de faire le bien ou de faire le mal ? de sauver une vie ou de tuer ? » Cette question est aussi posée à nous tous. Je nous invite tous à méditer sur cette question de temps en temps et chercher chacun à répondre. Il ne faut pas qu’on la lise pour les autres, mais qu’on la personnalise. Ne nous taisons pas comme les autres.

Ainsi, Jésus n’est pas en colère parce qu’il déteste ceux qui étaient dans la synagogue, mais à cause de « l’endurcissement de leurs cœurs. » Parce que, comme le dit l’évangile, le premier regard de la foule était un regard “accusateur“ : « On observait Jésus pour voir s’il le guérirait le jour du sabbat ». Jésus voit que le péché a voilé leurs yeux, leur cœur étaient remplis d’amertume, de haine envers leur prochain qui serait libéré de son mal et deviendrait comme eux. Pire encore, Jésus voit qu’ils sont près à laisser souffrir leur frère au nom de la loi et ils ont oublié que la loi a été fait pour les hommes et non les hommes pour la loi.

Mes frères et sœurs, de nos jours, cette même attitude s’affiche dans nos différentes sociétés. Nous nous cachons derrière la loi pour nuire nos frères et sœurs. Juste, parce-que, nos regards les uns envers les autres autours de nous sont remplis de jalousie, de concurrence, d’envie. Nous ne voulons pas voir l’autre réussir et devenir comme nous ou pire, nous dépasse. Mais, sachons-le, lorsque nous jetons un regard d’amour envers nos prochains, nous ne perdons rien, plutôt nous allons gagner plus. Alors, laissons-nous transformer par le regard de Jésus, car en réalité, son regard de colère vient nous faire prendre conscience de nos résistances à l’accueil de l’amour de Dieu.

Prière :

Ouvre mes yeux, Seigneur, aux merveilles de ton amour. Je m’indigne parfois, à bon droit, de l’aveuglement de ceux qui refusent la lumière de ta grâce, pour s’enfermer dans des projets de mort. Et pourtant, ne m’arrive-t-il pas d’être aveugle devant les bienfaits sans nombre que tu opères dans ma vie et dans le monde ? Aide-moi Seigneur à découvrir ta présence et d’accueillir avec action de grâce les multiples signes de ta bonté à mon regard.

Toi le maître et la source inépuisable de la vie, apprends-moi à me réjouir de tes bontés, à te rendre grâce pour le bien que tu accomplis en moi et chez les autres. Éloigne de moi l’aveuglement de la jalousie, et mets dans mon cœur le regard de foi qui saura toujours voir que tu es sans cesse à l’œuvre dans les cœurs et dans le monde, pour guérir et sauver. Amen.

Père Auracio Eyram Brother Chrétien TEGBUIDiocèse de Obouasi (Ghana)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici