La victoire enclenchée-la victoire continuelle !

0
261

Aujourd’hui  nous célébrons en Eglise l’Annonciation du Seigneur. La réalité célébrée est le oui de Mairie (je suis la servante du Seigneur) qui épouse le oui de Jésus (me voici Seigneur, je viens faire ta volonté) que nous avons bien lu dans le livre aux Hébreux. Et si nous revisitions notre état d’âme à la réception du oui (ouvert ou déguisé) de notre amant (e). ça a été un moment formidable, un mot ou une phrase qui bloque le parcours du soleil, qui change tout notre humeur, qui nous rassasie et qui nous fait voler dans les airs… « ô ! Temps suspends ton vol », dira Lamartine.

Chers amis, ce que nous célébrons en liturgie aujourd’hui passe par là et le dépasse. Le fiat de Marie est le début juste de la victoire finale de Dieu sur Satan qui lutte à ne pas aller seul en enfer. Cette disponibilité de Marie a perturbé tout le programme de Satan et a permis à Dieu d’activer la dernière étape de l’histoire du Salut de toute l’humanité. Nous pouvons dire aujourd’hui que le téléchargement de notre Salut a commencé.

Des textes liturgiques, nous découvrons un Dieu qui quémande la collaboration d’une jeune fille  et lui assure de ne pas avoir peur car elle sera couverte de l’ombre du Saint Esprit. Et la toute jeune fille (Marie) arrête tout son projet de vie pour vaquer à la volonté Divine pour l’humanité (non pas à nous Seigneur, mais pour l’honneur et la gloire de ton Nom). Cette victoire enclenchée atteindra son pic dans la passion, mort et résurrection de l’enfant promis (Jésus-Christ). La même victoire continue dans la vie de tout baptisé qui sans cesse n’arrête d’offrir son oui au Seigneur.

Chers tous, Dieu a besoin de nos bouches, de nos yeux, de nos bras, et même de notre intelligence pour toujours actualiser et témoigner sa Victoire à tout homme et à tout l’homme. « Ô ! Temps suspends ton vol ». Ô Victoire ! Reste actuelle ! Chaque personne est donc choisie pour incarner la bonté, la tendresse et la justice  de Dieu. Cette célébration de l’Annonciation est une belle occasion pour que nous revisitions nos ‘’me voici Seigneur’’. Chacun à son rang dans l’Eglise.

Nos engrangements en tant que jeunes et surtout baptisés doivent bruler du désir du Salut de tous sous la mouvance de l’Esprit Saint. Que nos égos et peurs trouvent place derrière très loin. Puissions-nous offrir une disponibilité totale et complète à notre Dieu pour le Salut de tous.

Que la vierge Marie , Notre Dame du Oui, intercède pour nous. Amen.

Abbé BOMBOMA Kondadja Aboki, formateur et Professeur au Moyen séminaire Saint Daniel Comboni de Vogan Aumônier diocésain de la JEC Aného.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici