Nb 13, 1-2a- 14,1.26-29.34-35; Ps 105 (106); Evangile : Mt 15,21-28

Saint Jean Marie VIANNEY : Patron de tous les curés de l’univers (proclamation de PIE IX, 1929) et proposé comme Patron de tous les autres prêtres, (BENOIT XVI, 2010)

« Le bon Dieu est toujours disposé à nous recevoir. Sa patience nous attend ! »

La citation est du Saint Curé d’ARS, connu sous le nom de Saint Jean Marie Baptiste VIANNEY, celui-là même que nous célébrons aujourd’hui. Et providentiellement, les textes liturgiques nous parlent de la bonté et de la miséricorde infinie de Dieu, cette miséricorde qu’il a longuement et particulièrement célébrée.

Même si la première lecture semble relater tout le contraire de ces attributs du Seigneur tantôt évoqués, en faisant état de mots durs de la part de Dieu, à l’endroit d’Israël, eh bien, Dieu reste tout de même, miséricordieux et juste dans ses décisions.  

Le texte dit : « Combien de temps aurai-je affaire à cette communauté mauvaise qui récrimine contre moi ? Les récriminations des fils d’Israël contre moi, je les ai entendues. … Vous qui avez récriminé contre moi, vos cadavres resteront dans ce désert. Dans ce désert, tous finiront leur vie : là, ils mourront». Il va sans dire, que Dieu n’apprécie pas du tout le comportement du peuple. Quelle colère !!!

En fait, suite au rapport de l’exploration de la terre promise, le peuple a récriminé une fois encore contre le Seigneur et a dénigré le pays exploré, et ce, malgré les preuves de ce que le Seigneur avait promis et que les explorateurs ont confirmé par rapport à la terre promise : « Vraiment, il ruisselle de lait et de miel, et voici les fruits ». Et donc, dans sa colère Il a envisagé de les faire périr.

Entre temps rappelons que, dans le lot,  Dieu a fait exception de Josué et de Caleb qui, eux, ont évité de justesse, l’effet de masse qui a conduit plusieurs dans le gouffre. Ils ont continué à compter toujours sur la puissance de Dieu et sa bonté, et n’ont pas récriminé. Ce fut le cas aussi des Lévites. Dieu est juste dans ses décisions.

Bien aimés de Dieu, chacun de nous fait quelques fois comme les fils d’Israël, ce « peuple de pleurnichards’’. En face de l’adversité, nous oublions tout ce que le Seigneur a déjà fait pour nous. Nous sommes tellement bouleversés que nous ne pensons pas qu’il peut faire encore plus. Le psaume est explicite à cet effet : «  ils s’empressent d’oublier ce qu’il a fait, sans attendre  de connaitre ses desseins ». Et souvent, les commentaires négatifs, les mots de désespoir et de découragement des uns et des autres nous amènent aussi à fléchir. NON ! Il ne doit pas en être ainsi.

Que le Seigneur nous accorde la grâce de nous reprendre, de discerner, et de recoller les quelques miettes de foi qui nous restent au-delà de toute épreuve. Rien n’est jamais perdu avec ‘’ l’Eternel ‘’, car il dit : « Aussi vrai que Je suis vivant-oracle du Seigneur-, je vous traiterai selon vos paroles mêmes qui sont arrivées jusqu’à mes oreilles ». Paroles positives, signes positifs. Paroles négatives, conséquences négatives. Alors, discernement et positivité !

Par ailleurs, à l’instar de la femme cananéenne et païenne de l’Evangile, osons bousculer le Seigneur ! Crions vers Lui de toutes nos forces et autant que possible : « Prends pitié de moi, Seigneur Fils de David !… Seigneur, viens à mon secours ! ». Que saint Jean Marie VIANNEY intercède pour nous et que l’Esprit Saint nous y aide, AMEN !

NB : Je voudrais proposer ici aux lecteurs, d’avoir une pensée spéciale à l’endroit d’un prêtre en ce jour, et d’offrir une prière pour lui de façon particulière.

On peut aussi appeler. Ou envoyer un message à un prêtre dont on n’a plus eu des nouvelles depuis un moment. Surtout, ceux qui sont en milieu reculé ou souffrant. Dieu vous bénisse !

Abbé Euloge AGBELEKPO, formateur au petit séminaire St Pie X

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici