Pourquoi le juste comme l’injuste meurent-ils?

0
200

Première lecture : Sg 1, 1-7; Psaume : Ps 138; Evangile : Lc 17,1-6

Au lieu de commenter les textes de ce jour ou du moins l’un d’eux, je vous propose une brèche pour accéder à la thématique dominante du livre de la Sagesse.

Ce livre de la sagesse a été écrit pour répondre à une question : pourquoi le juste comme l’injuste meurent-ils ? Le juste ne devrait-il pas vivre éternellement ? C’était la pensée que les Juifs se faisaient au sujet de la bonté divine. Comment comprendre qu’un Dieu qui soit Bon laisse mourir et le juste et le pécheur ? Que le pécheur meure ; cela ne dérange personne. Mais que le juste partage ce sort, est un scandale.

L’auteur de ce livre va au-delà des autres écrits de la sagesse de la Bible. Celui-ci fait comprendre la Sagesse autrement. Avec lui, la Sagesse n’est plus de la sphère de la moralité, la conduite à tenir dans la société. La Sagesse est Dieu Lui-même. Et celui qui est sage, c’est celui qui vit en Dieu. Or la Sagesse est éternelle. Donc le sage entre dans l’éternité de Dieu. Et mieux encore, même si le juste mourait avant l’âge, c’est-à-dire 70 ou 80 ans, il entre dans l’éternité de Dieu.

Par ailleurs, le pécheur puisqu’il est doté d’une âme, vivra également une éternité mais elle sera bien loin de Dieu contrairement au juste qui vivra cette éternité avec Dieu.

Abbé Adjé Gervais M. AKAKPO, Formateur au Séminaire interdiocésain

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici