L’Ascension du Seigneur est le tremplin de notre propre élévation spirituelle

0
331

« Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ». Ces mots constituent la promesse qui clôt ce qui, pour Matthieu, passe pour la dernière instruction du Seigneur avant son Ascension. L’Ascension n’est pas explicitement mentionnée dans l’évangile de Matthieu. Cependant ces mots rendus par l’évangéliste ont un relent de séparation. Jésus semble dire aux disciples : je m’en vais, mais je suis avec vous. Mieux encore : je suis davantage avec vous maintenant même que je m’en vais. Cette présence nouvelle du Seigneur devra se révéler à travers la substance de la mission qu’il leur confie : l’infusion de la foi à toutes les nations, l’administration des sacrements, l’enseignement. Attardons-nous un peu sur ce dernier élément : l’enseignement.

« Apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous… ». Cela veut dire qu’au cœur de la mission des disciples, et par extension de l’Eglise, l’observance des commandements est le vrai gage de la présence nouvelle du Seigneur. Et c’est ici que Matthieu rejoint admirablement Jean : « Celui qui a mes commandements et qui les garde, c’est celui-là qui m’aime; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père; et moi je l’aimerai, et je me manifesterai à lui » Jn14,21. Je me manifesterai à lui, c’est-à-dire, je l’investirai de la puissance de mon Esprit. C’est un Esprit de sagesse qui, selon l’expression de St Paul dans la seconde lecture, nous révèle et nous fait vraiment connaître le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ. Tenez-vous bien! L’enfant qui garde et vit les précieux conseils de son père défunt ne ressent plus vraiment son absence. Car tout lui va bien comme si son père était encore avec lui.

En récapitulatif, l’Esprit Saint se fait notre Parrain pour que nous ne sentions pas l’absence du Maître. Et pour bénéficier des bons soins de ce Parrain, il suffit d’observer ce que le Maître a commandé. La cerise sur le gâteau est que, toute docilité et assiduité observées à l’école du Parrain, l’enseignement devient le tremplin de notre propre ascension spirituelle.Ne l’oublions pas : à la suite du Seigneur Jésus, Dieu nous placera au pinacle de la gloire réservée à ceux qui ont gardé les commandements de son Fils.

Élève-moi, oh Seigneur, élève-moi au-dessus au viletés de ce bas-monde, amen!

Père Christian Dzifa AZAN

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici