Saint Thomas Apôtre : de l’incrédulité à la foi

0
340

Aujourd’hui nous célébrons la fête de l’Apôtre saint Thomas dont le nom signifie « Jumeau » ou « le didyme ».

En effet, le nom de l’Apôtre Thomas apparaît une seule fois dans les évangiles synoptiques (dans le choix des 12 Apôtres), et quatre (04) fois dans l’évangile de Saint Jean. Pour la première fois lors de la résurrection de Lazare (Jn 11, 16) ; ensuite lors d’un discours d’adieu de Jésus lorsqu’il l’interrompit avec vivacité : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas ; comment pourrions-nous savoir le chemin ? ». Pour la troisième fois, lors du récit de l’évangile de ce matin (Jn 20, 24-29) et pour la dernière lors d’une scène d’apparition de Jésus au bord du lac de Tibériade (Jn 21, 2). Mais l’épisode le plus connu concernant Thomas est incontestablement celui de l’évangile de ce matin : il n’était pas avec les autres disciples quand Jésus leur était apparu. Et à son retour, il s’est montré incrédule à leur témoignage : « si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l’endroit des clous, si je ne mets la main dans son côté, non, je n’y croirai pas »

Oui, chers frères et sœurs, Thomas a exigé de voir et de toucher les plaies de Jésus avant de croire à sa résurrection. Et cette démarche ne fait pas de lui le patron de ceux qui attendent de voir pour croire comme nous aimons parfois le dire (je suis saint Thomas lorsqu’on doute d’un récit ou d’un évènement). Mais, cette démarche nous rappelle simplement que la foi n’est jamais un acquis dont on peut se prévaloir pour toujours. Elle peut chanceler à tout moment ; nous pouvons faire l’expérience du doute et du découragement (un jeune me demandait la semaine passée s’il ne m’est pas encore arrivé de douter de l’existence de Dieu. Je lui ai répondu par le contraire. Mais cela ne fait pas de moi un homme de foi plus que Saint Thomas). Thomas a douté, mais il n’est pas resté dans cet état : huit jours après, lorsqu’il reçut un surcroît de lumière, il exprimera sa foi avec une telle plénitude que la profession de foi de Thomas est devenue celle de l’Eglise : « Mon Seigneur et mon Dieu »

En célébrant la fête de saint Thomas Apôtre, nous allons demander au Seigneur de nous accorder la grâce du courage pour oser avancer dans la foi lorsque nous trébuchons, lorsque l’espoir est mort dans nos mains. Que le Seigneur nous donne cette paix, ce don de l’apaisement intérieur au milieu de tous ces événements tragiques que nous traversons afin que nous professions que Jésus Christ est notre Seigneur.

P. Parfait GBOLOHOE-SMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici