Espérer, donner la primauté à Dieu

0
261

Sg 6, 12-16
Ps 62 (63), 2, 3-4, 5-6, 7-8
1 Th 4, 13-18
Mt 25, 1-13

Espérer, donner la primauté à Dieu

Les passages que nous lisons en ce 32ème Dimanche Ordinaire de l’année A attirent notre attention sur l’espérance chrétienne. Une espérance qui a pour fondement la résurrection de Jésus Christ. Espérer, c’est veiller dans une attente vigilante. C’est ce que illustre ce beau récit des dix jeunes filles vierges de l’Evangile.

Appelées toutes à la rencontre avec l’époux, elles ont connu des sorts différents. Pendant que cinq étaient prévoyantes, les cinq autres étaient insouciantes. De la rencontre, seules les prévoyantes en auront gain. Et pourtant, elles toutes, avaient d’énormes qualités : elles sont toutes vierges ; les dix ont toutes fait la route. La simple question de pénurie d’huile a suffit pour que les insouciantes manquent la rencontre. Au fait, ce qui marque la différence entre elles c’est la persévérance.

L’huile en réserve traduit la qualité de l’attente des cinq vierges prévoyantes qui ont su conquérir la sagesse dans la perfection du discernement. Que faisons-nous quand notre attente devient trop longue à voir se concrétiser une promesse de Dieu ? La plupart de nous devenons impatients ou même sommes tentés de donner d’abord priorité à autre chose. L’huile en réserve des cinq vierges prévoyantes symbolise aussi l’espérance dont la portée se traduit par la primauté donnée à celui qu’on attend. Une question reste tout de même.

Pourquoi les prévoyantes n’ont pas pu donner de leur huile au nom de la charité chrétienne ? Certaines choses ne peuvent pas être partagées : la qualité de notre vie. Si à la fin le Seigneur dit « je ne vous connais pas », cela signifie simplement qu’il leur reproche de n’avoir pas été leur priorité. Qu’est ce qui fait notre priorité ?


P. Gilbert SIK

Paroisse notre dame de lourdes de bè-adidomé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici