Il vient juste de passer…

1
410

“Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé ». Elie et Jean-Baptiste ont été persécutés, parce qu’ils ont préféré obéir à Dieu que d’obéir aux hommes. On n’a pas reconnu en eux des porteurs de bonnes nouvelles. Ils étaient pris comme des gens qui dérangeaient dont il fallait se débarrasser. Dans le même temps, ce peuple demandait et attendait de son Dieu un messager capable de faire comprendre aux obstinés le message divin.

Comme Elie, Jean-Baptiste et beaucoup d’autres prophètes, le Seigneur nous envoie des messagers pour nous faire connaitre sa volonté et nous faire entrer ainsi dans le projet qui nous est réservé. Mais nous ne reconnaissons pas les hommes de Dieu au milieu de nous, car souvent, ils ne cadrent pas avec nos images et nos attentes. Nous allons ainsi d’attente en attentes, de prière en prières ; parfois même, de plaisir en plaisirs, de convoitise en convoitises. À peine satisfaits et voilà que nous désirons du neuf : toujours en état d’attente. Ainsi faisant, quand aurons-nous le temps de voir Dieu présent dans notre vie, reconnaitre la gloire de Dieu dans notre vie ?

Chers frères et sœurs, cela nous arrive souvent, très souvent. Au milieu des problèmes, absorbés par nos soucis, nous sommes incapables de remarquer la présence de Dieu et de l’écouter ; et nous passons à côté de la volonté de Dieu. Parfois nous doutons de sa présence au milieu de nous, alors qu’il était là. Nos soucis nous ont aveuglés. Le Seigneur était là, mais nous, nous avons choisi nous laisser emporter par nos problèmes ; nous avons choisi chérir nos blessures, au lieu de nous ouvrir à la grâce de la guérison. Dieu a été toujours avec nous, nous apportant la consolation, mais nous avons choisi la lamentation. Il nous a apporté la joie intérieure, mais nous avons choisi montrer à ceux qui nous entourent que nous sommes les plus souffrants au monde, les plus malheureux.

Il vient juste de passer, ton Dieu. Mais toi, où étais-tu ? Au milieu de nous, habite le Dieu que nous ignorons ! Il est toujours présent au milieu de nous ; il chemine avec nous sur ce chemin ténébreux et périlleux. Mais personne qui le reconnait. Il vient juste de passer, le Dieu qui est simplement étouffé. Elie est déjà venu, mais nous ne l’avons pas reconnu. Jésus est là ; il était là ; il vient juste de passer. Mais nous ne l’avons pas reconnu car il avait un visage d’homme. Il nous invite à la joie éternelle, mais nous avons préféré une joie qui passe.

Cher frère, chère sœur entre dans le jeu de Dieu. Il t’envoie ses messagers sous des visages divers. Mais la plupart du temps, tu les repousses par tes propos et tes comportements en invoquant de prétendues raisons. Pourquoi ne pas entrer dans la danse menée par le Maître de la vie? Essaie et tu verras des merveilles de Dieu dans ta vie.

Père Martin DAVAKAN

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici