Signes par milliers , traces de Dieu dans notre histoire

0
252

Sentir la lenteur dans la réalisation des promesses de Dieu ne date pas d’aujourd’hui. En fait, Dieu est se comporte comme un Père et une Mère. Nos prières incessantes vers Dieu sont des plaintes au regard des injustices sociales. Nous l’interpelons aussi car Il semble ne pas récompenser assez ceux qui le servent. Malachie répond que Yahvé va bientôt venir. Il va venir à sa manière. Soyons attentifs aux signes des temps.

Le temps de la miséricorde

Avons-nous tort de croire ou en Dieu ou d’accepter son invitation à rentrer dans son amitié par le symbole du baptême ? Non. Cependant, il y a une longue marche de purification à faire pour rentrer réellement dans l’Alliance c’est-à-dire rentrer dans sa vision. Notre mal, c’est que nous venons à Dieu avec nos visions d’hommes limitées au lieu de rentrer dans sa perspective. Face aux problèmes sociaux que Dieu désapprouvent bien sûre, nous voulons qu’Il se manifeste comme le ‘’ dieu tonnerre ‘’. Cette préoccupation était celle de l’homme de la Bible. Et bien le prophète Malachie nous dit la voie de Dieu. Son nom Malachie veut dire ‘’ messager de Dieu ‘’ or plusieurs personnes réalisent le rôle de messager de Dieu, les évènements sont aussi symboliquement médiatiques dans la Bible. Face aux injustices sociales qui prévalaient, à l’abandon apparent que les croyants semblaient vivre, par Malachie, le message etait que Dieu envoie des messagers préparer sa route avant sa venue : «.Ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici que j’envoie mon messager pour qu’il prépare le chemin devant moi ; et soudain viendra dans son Temple le Seigneur que vous cherchez ». Le messager du Seigneur joue le rôle du prophète Elie ou son esprit l’embrase pour défendre les intérêts de Dieu. Il annonce le chemin de réconciliation avec Dieu : «Voici que je vais vous envoyer Élie le prophète, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères vers leurs fils, et le cœur des fils vers leurs pères, pour que je ne vienne pas frapper d’anathème le pays !». C’est le rôle du prophète Jean le Baptiste qui aura lui-même à purifier son attente du messie : « Le messager de l’Alliance que vous désirez, le voici qui vient, – dit le Seigneur de l’univers. Qui pourra soutenir le jour de sa venue ?Qui pourra rester debout lorsqu’il se montrera ? Car il est pareil au feu du fondeur, pareil à la lessive des blanchisseurs. Il s’installera pour fondre et purifier : il purifiera les fils de Lévi, il les affinera comme l’or et l’argent ; ainsi pourront-ils, aux yeux du Seigneur, présenter l’offrande en toute justice. ».. Je relie mon histoire personnelle notre histoire collective pour identifier les messagers qui y sont apparus ?

Comprenez la miséricorde

Jean, Yeho-hanan veut dire ‘’ Dieu fait grâce ‘’. Lui-même est le fruit d’une grâce faite à ses vieux parents stériles. Les premiers croyants devraient aussi sortir d’un contexte politique de vengeance qui était le leur et atteindre la maturité spirituelle. Si le cantique de d’Anne était trop allusif à sa co-épouse, les cantiques de Zacharie et de Marie étaient proportionnellement politisés. Le jour du Seigneur grand et redoutable comme la venue de l’homme fort, un nouveau David ou in Luke Luke, le Seigneur l’a voulu précédé d’un appel à la conversion. L’Evangile a ceci de Bonne Nouvelle qu’il vient élever l’homme à la maturité spirituelle, à voir comme Dieu voit : la symphonie pastorale de Dieu  qui arrive quand la miséricorde est annoncée c’est-à-dire la conversion, la paix, la reconcialition avec Lui et les frères et sœurs. . Dès que nous entendons cette prédication, alors nous comprenons mieux le refrain : «Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche. » (Ps 24(25)).

Un message pour notre temps

Bien-aimés-es, l’Avent, c’est la venue de Dieu dans notre vie, dans notre monde. Des signes par milliers, l’annoncent dans notre cœur, autour de nous. Avant de venir, il se fera précéder par un avertissement, un message ou un messager. Ouvrons l’oreille et restons attentifs-ves aux mouvements et faits de la vie.

Proposée par l’Abbé Jean Baptiste Komlan LABADEH, (Clergé diocésain de Lomé)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici