Revenez à moi de tout votre cœur

0
299

Chers frères et sœurs en Christ, aujourd’hui, débute notre marche vers les célébrations pascales. Pendant 40 jours, nous auront à parcourir le chemin du retour à Dieu. C’est l’heure du renouvellement spirituel, l’heure d’une conversion sincère.

Sur l’itinéraire de cette conversion, sont placés trois signaux pour nous guider : l’aumône, la prière et le jeûne. Ces trois signaux, pour nous servir d’indicateurs fiables, doivent cependant être purifiés de toute hypocrisie, de tout apparat. « Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, revenez au Seigneur votre Dieu », avons-nous entendu dans la première lecture de e jour. Et dans l’Evangile, Jésus nous prévient : « évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer ».

Oui chers frères et sœurs, durant 40 jours, nous sommes invités à nous humilier devant Dieu et implorer sa miséricorde, dans la vérité et la sincérité de nos actes, afin de renouveler nos cœurs.
Remplis de méchanceté et de cupidité, nos cœurs se sont endurcis. Nos consciences sont étouffées, encombrées par les séductions et les illusions de ce monde. Nos âmes languissent sous le poids du péché.

Dieu compatit à notre misère. Dans sa tendresse et amour, il nous invite à revenir à lui de tout notre cœur, de toute notre âme, dans le jeûne, les larmes et le deuil. C’est maintenant le moment favorable pour sortir de nos ténèbres. C’est maintenant le jour du salut pour entrer dans la lumière de notre Dieu.

Ne laissons pas passer ce temps de grâce, en continuant de vivre dans l’insouciance. Saint Paul dans la seconde lecture affirme avec insistance : « nous vous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu ».

Le carême est le temps favorable où nous devons travailler avec détermination pour nous convertir et nous réconcilier avec Dieu. C’est l’occasion pour chacun, de revenir a soi-même, faire une pause et méditer sur sa pauvre condition d’homme, afin de reconduire sa vie dans la bonne direction, celle qui va vers Dieu.

La cendre qui nous sera imposée en ce jour, nous fait comprendre justement, qu’en dehors de Dieu, nous ne sommes rien, rien d’autre que poussière.

Que nos prières, nos aumônes et nos jeunes en ce temps de carême, soient pour nous l’expression d’un repentir et d’une conversion sincère.

Père Mathieu SEWOVI-Paroisse Notre Dame de la Rédemption Bè Klikamé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici