L’humilité, clé de toute prière

0
195

Os 6, 1-6

Psaume (50 (51)

Lc 18, 9-14

Frères et sœurs en Christ et en humanité,

Dans l’évangile de ce samedi de la 3ème semaine du temps de Carême, Saint Luc nous dit que c’est bien à l’adresse de ceux qui étaient convaincus d’être justes et qui méprisaient les autres que Jésus dit la parabole du pharisien et du publicain.

En effet, le pharisien était vu des autres comme juste car observant méticuleusement les lois du Seigneur, et le publicain était détesté de presque tous parce qu’il était considéré comme celui qui arrache aux pauvres ce qui leur restait. Aussi devraient-ils être détestés des hommes nantis, car ces derniers comme tout autre riche, voulaient conserver tous leurs biens sans rien en perdre. 

La suite de l’évangile : « Je vous le déclare : quand ce dernier redescendit dans sa maison, c’est lui (le publicain) qui était devenu un homme juste, plutôt que l’autre  (le pharisien)» nous fait bien comprendre que la prière qui plaît à Dieu n’est pas celle qui l’éloge de nos qualités, de nos bonnes actions, de nos exploits car le Seigneur les connait et c’est bien lui qui nous donne la force de les accomplir. Il n’a pas besoin que nous lui rappelions de façon orgueilleuse ce qu’il nous donne la force d’accomplir.. Jésus a besoin plutôt que nous lui exposions les zones vides en nous en vue de les remplir, c’est ce que le publicain a su faire : « Mon Dieu, montre-toi favorable au pécheur que je suis ». Notre prière ne doit se faire en comparaison à la vie d’autrui mais en toute humilité ; le Seigneur rabaisse les puissants de leur trône et relève les humbles (cf. Luc 1 ,52). Laissons tout jugement à celui qui nous connaît plus que nous-mêmes.

Quelle est notre attitude devant ceux que nous estimons en situation irrégulière, face à ceux qui sont abandonnés de tous dans la société ? Les condamnons-nous aussi ?

Puissions-nous, en toute humilité, nous vider de tout élan d’égoïsme pour que le Seigneur nous remplisse de lui. Que son amour soit sur nous comme notre espoir est en lui !  Amen.

Père Espoir-Christophe KATO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici