Un dimanche particulier…

0
87

Nous entrons, chers amis, dans la plus grande des semaines de l’année liturgique avec ce dimanche tout particulier nommé, et pour cause, dimanche des rameaux et de la Passion du Seigneur, un dimanche donc à deux temps.

Dans la même célébration sont lus deux évangiles: Celui de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem et Celui qui relate la Passion du Christ.

Tout semble un retournement de situation. Mais c’est justement à la méditation d’une telle situation que, ce que nous célébrons aujourd’hui mais aussi dans chaque Eucharistie, nous entraine.

Celui qui entre et qui est accueilli avec honneur et gloire redevient Celui qui est rejeté de tous, même des plus proches au point d’être condamné au supplice des esclaves, la mort de la croix. Mais tout n’était pas consommé. La résurrection du Christ manifestera à tout disciple que le mal n’aura jamais le dernier mot.

Au cœur d’un monde où tout semble aller contre nous, où le mal semble prendre le dessus sur le bien, nous sommes appelés à rester éveillés, à tenir fermes dans l’accomplissement de bons actes. C’est ce que le prophète Isaïe nous recommande d’ailleurs. Rester fermes et compter sur le secours de Dieu qui ne nous abandonne point.

Du reste, demander la grâce de l’humilité pour qu’à l’exemple du Christ tel que révélé par Paul aux Philippiens nous puissions éviter la poursuite des intérêts personnels et n’être guidé que par l’amour de Dieu et de nos frères et sœurs.

Bonne semaine sainte et bonne montée vers Pâques à tous et à toute

 Abbé Jean-Claude AKPATA de la paroisse Sainte Lucie de Baguida

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici