Entrons dans la vie nouvelle avec lui !

0
446

Ac 10, 34a.37-43, Ps 117, Co 3, 1-4, Jn 20, 1-9

Bien chers frères et sœurs en Christ, louez soit Jésus-Christ et joyeuses fêtes de Pâques !


Hier, lors de veillée pascale, nous avons relu toute l’histoire du peuple de Dieu dans laquelle chacun de nous est invité à entrer. Le message qui nous est livré aujourd’hui prolonge cette histoire. Marie de Magdala est la première à se rendre au tombeau pour constater que Jésus ne s’y trouve plus, la première à pouvoir témoigner de la résurrection. Plus encore, au pied de la croix, elle fut témoin de sa crucifixion. Mort et résurrection sont les deux événements clés qui ont bousculé les croyants. Et ce fut Marie, une femme une intime de Jésus qui eut ce privilège d’en être le premier témoin.


Elle fut suivie par Pierre et Jean. Même si Jean arrive avant Pierre au tombeau, il lui laisse prendre place pour constater que celui-ci est vide. Pierre, celui-là même qui sera institué le premier sur la pierre qu’avaient rejetée les bâtisseurs ; Pierre, le premier « pape ». Puis Jean entra à son tour. Il vit et il crut !

Petit à petit, les témoignages se propagent à tout qui veut bien l’entendre. D’autres que les proches de Jésus veulent savoir. Ils sont intrigués, intéressés. Corneille dont nous parle la deuxième lecture est un centurion romain qui a pris sur lui de changer son regard pour voir le monde autrement. Guidé par l’Esprit de Dieu, il souhaite rencontrer Pierre pour amorcer le chemin de la conversion alors qu’il devrait être de ceux qui sont réfractaires à Jésus et à son message. Nous sommes invités à l’imiter.


Frères et sœurs, nous qui avons été baptisés dans la mort et la résurrection du Christ, réalisons dans notre vie ce que le Christ a réalisé pour nous : se donner jusqu’au bout pour enlever le péché de nos vies et vivre d’une vie nouvelle : purifions-nous du vieux levain. Devenons pâte nouvelle pour passer à une nouvelle vie avec Jésus ; devenons ce que nous sommes « pain de la Pâque ». Et, comme le dit notre père saint Augustin, « devenons ce que nous recevons : le corps du Christ ». Amen !

Père Doméfa Komi Brice AKAGBO, OSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici