La communauté chrétienne, une communauté vivant au souffle de l’Esprit

0
41

Ac 4 ,32-37 ; Ps 92(93) ; Jn 3, 7-15

Bien aimés de Dieu, le dialogue amorcé depuis hier entre Jésus et Nicodème se poursuit dans la péricope évangélique de ce jour. Cet entretien se présente comme une vraie catéchèse sur l’action du Saint Esprit dans le baptisé. Comme il en a l’habitude dans le quatrième évangile, Jésus saisit les petites questions terre à terre de son interlocuteur pour donner son enseignement sur des thématiques précises.

L’inquiétude de Nicodème était de savoir, comment renaitre de nouveau quand on est déjà vieux. A cette question, la réponse de Jésus ne semble pas satisfaisante. La preuve, Nicodème va resurgir en ces termes : « comment cela peut-il se faire ?»

Et voilà, dans cet entretien graduel avec Nicodème, Jésus dresse le schéma du cheminement que tout chrétien est appelé à faire. Il croit au Christ-sauveur, reçoit le baptême, mène la vie sous la motion de l’Esprit qui n’est autre que la vie nouvelle et se faisant, il acquiert la vie éternelle. En effet, le jour de son baptême, le chrétien devient « nouvelle créature » parce que né du souffle de l’Esprit qui fait en lui, toute chose nouvelle. Cette nouveauté nécessite une vie vertueuse, vie couronnée par l’amour. Et c’est vivant cet amour qu’il témoigne du Christ-ressuscité.

Bien, chers frères et sœurs, dans une communauté où les membres vivent vraiment sous la motion de l’Esprit, aucun de ses membres ne vit dans l’indigence car chacun met ses biens, ses talents, ses charismes au service des autres. Oui, les dons reçus par les chrétiens le jour de leur baptême sont variés et complémentaires. Et c’est en cela que la première communauté chrétienne postpascale nous est donnée en exemple. Au sein de celle-ci, tous vivaient dans l’entraide et la charité au point que personne n’était dans le besoin.

Ah ! Si seulement si nos communautés chrétiennes peuvent toujours faire l’expérience des dons variés que l’Esprit met en ses membres pour le bien de tous, que ce serait beau !

Que le Ressuscité nous fasse cette grâce, afin que notre charité se fasse toujours plus inventive pour l’éclat de son règne. Amen

P. Claver ADODO, vicaire à la paroisse Saint Augustin d’Amoutivé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici