Seul, l’amour sauve l’homme

0
135

Ac 5,17-26 ; Ps 33(34) ; Jn 3,16-21

Bien aimés de Dieu, quoi de plus merveilleux pour un être humain de se sentir vraiment aimé par un frère, une sœur, des parents, des enfants ou par quelqu’un d’autre ? Dans ses expériences de tous les jours, nous remarquons que chaque homme éprouve le besoin de se sentir aimé. C’est un désir intrinsèquement lié à son âme. Le sentiment de se savoir aimer lui donne le goût de vivre. Et cela lui est une véritable source de bonheur. Rein que ce sentiment renforce son estime de soi dans la mesure où l’être aimé se sent valorisé.

Si le sentiment de se sentir aimé par un humain avec ses qualités et défauts, rend l’homme épanoui, combien plus le bonheur de se sentir aimé par le Créateur. Jésus, le Fils éternel du Père nous en fait une révélation sublime dans son entretien avec Nicodème. « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son fils unique afin que quiconque croit en lui, ne se perde pas mais obtienne la vie éternelle ». Cela nous prouve que cet amour que Dieu a pour l’homme l’amène à sortir de lui-même. L’amour est pratico-pratique, il n’est pas passif. Il pose des actes visibles. Le plus grand projet de cet amour de Dieu est que l’homme soit sauvé. Dieu attend juste de nous, la foi qui nous conduit également à poser des actes : faire des œuvres de lumière. Il ne nous juge pas. Refuser de croire en lui, pour nous, c’est nous condamner nous-mêmes.

Bien chers frères et sœurs dans le Seigneur, la mort et la résurrection du Christ sont la démonstration de l’amour de Dieu pour tous les hommes.

Oui, la conscience de se savoir aimé de Dieu, nous pousse nous aussi à sortir de nos enfermements pour annoncer le Ressuscité. Cette mission a été le plus grand objectif des apôtres après la résurrection du Christ malgré les persécutions venant des sadducéens qui, jusque-là, préféraient les ténèbres à la lumière.

Que le Seigneur augmente en nous la foi en son amour qui est de toujours et qu’il fasse de nous des témoins de cet amour toujours et partout. Amen

P. Claver ADODO, vicaire à la paroisse Saint Augustin d’Amoutivé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici