Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi

0
242

Ac 13, 26-33; Ps: 2, 1.7bc, 8-9, 10-11; Jn 14, 1-6

L’histoire du salut nous enseigne que Dieu a promis à ses enfants le salut et la vie, et cette promesse, nous le savons, s’est accomplie dans la personne de Jésus-Christ. Ainsi, pour accomplir cette œuvre, Jésus n’a pas craint de prendre notre condition humaine avec tout ce qu’elle comporte de joie, de peine, de trahison, de déception, de douleur, d’angoisse, de tristesse et que sais-je encore, sauf le péché. Nous devons alors lui faire confiance.

En effet, Jésus sait tout de nous et en retour ne nous a rien caché de Lui. C’est pour cela qu’Il nous met en confiance et attire notre attention sur le nécessaire de notre vie, le but de notre existence : vivre avec Dieu, vivre en Dieu. Nos peines ici-bas seront à coup sûr récompensées. Nous aurons part avec Jésus dans la gloire du Père. Mais puisque sa gloire c’est l’homme épanoui, il est clair que nous avons déjà besoin d’un minimum de bien-être ici-bas avant l’ultime rendez-vous. Mais une question se pose : le bonheur ici-bas, c’est également Lui qui le procure ? évidemment que oui, puisque tout Lui appartient et nous ne pouvons rien faire, rien avoir de bon, de consistant sans Lui.

De ce qui précède, il ressort que Dieu doit être au centre, ou mieux, le centre de toute recherche de bien et de bien-être et aucun bien ici-bas ne doit nous éloigner de Lui. « Si vous amassez des richesses, n’y mettez pas votre cœur » (Ps 61,11). Ton argent, ta beauté, ton travail, ta femme, ton mari, tes enfants, tes parents, tes loisirs, rien ne doit t’éloigner de Dieu. Tout bien doit être ordonné à la recherche du Bien.

Tout besoin de bonheur doit d’abord viser le bonheur sans fin et c’est à cette seule condition que nous aurons la paix, la quiétude et que notre cœur ne sera pas bouleversé. « Cherchez d’abord le royaume des cieux et sa justice et tout le reste vous sera donné par surcroit » (Mt 6,33). Si Jésus nous dit que nous savons le chemin pour aller là où Il va et que c’est Lui le chemin, c’est une invite à la recherche de Dieu, à la foi.

Le ciel est à nous, mais c’est ici sur terre que nous devons y préparer notre accès. La place que Jésus nous prépare, c’est en cherchant en vérité la vie en Dieu à travers notre union avec Lui-même que nous y entrerons. Marthe Robin nous dit : « chercher Dieu, c’est la foi, le trouver c’est l’espérance, le connaitre c’est l’amour, le sentir c’est la paix, le goûter c’est la joie, le posséder c’est l’ivresse. » La promesse de bonheur ici-bas et de Vie sans fin s’accomplira pour toi mon frère, ma sœur si tu cherches tout en Jésus-Christ. Sois tranquille et en paix car en Jésus tu peux tout avoir.

Père Eric AWITOR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici