La montée de notre Seigneur au ciel

0
166

Ac 1, 1-11; Ps 46 (47); Ep 4, 1-13; Mc 16, 15-20

Bien-aimés du Seigneur, nous célébrons en ce jour l’Ascension de notre Seigneur Jésus-Christ, qui est sa montée aux cieux quarante jours après Pâques. Certes, nous sommes aujourd’hui au quarantième jour après Pâques, mais il est important de noter que le mystère de l’Ascension de Jésus n’est pas à dissocier de celui de sa Résurrection. Voilà pourquoi la mission que ce dernier confie à ses disciples est toujours la même : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Evangile à toute la création ».

C’est dans cette logique que St Marc, dans la péricope évangélique, rapporte qu’après l’élévation de Jésus au ciel, les onze Apôtres s’en allèrent proclamer partout la Bonne Nouvelle. Oui chers amis, la meilleure façon pour nous de célébrer le départ de Notre Seigneur vers son Père, serait de nous appliquer résolument dans l’annonce de l’Evangile de la Vérité pour transformer la face de la terre.

En effet, comme nous le lisons dans le livre des actes des Apôtres, l’heure n’est pas à rester figés sur place en regardant vers le ciel, mais à se mouvoir dans la mesure du possible pour proclamer que le Christ est vraiment Rédempteur et Sauveur du monde. Sur quoi doit reposer essentiellement le contenu de notre message évangélique ?

Saint Paul, dans sa lettre aux Ephésiens, nous montre l’essentiel du contour du message que nous appelés à proclamer au monde : avoir beaucoup d’humilité, de douceur et de patience ; se supporter les uns les autres avec amour ; avoir soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. Mon frère, ma sœur, eu égard à tout cela, il est évident que notre message pour ce monde en péril ne doit pas être que simple discours mais toute une vie de témoignage qui mettra en concordance ce que nous disons et ce que nous faisons aux yeux de ceux vers qui nous sommes envoyés.

Chrétiens baptisés, sommes-nous des gens humbles, doux et patients ? Arrivons-nous à nous supporter les uns les autres avec amour ? Œuvrons-nous réellement pour l’unité et la paix autour de nous ? Sans ces vertus, notre annonce serait creuse et vide de sens dans la mesure où notre monde d’aujourd’hui a davantage besoin de témoins que de maîtres.

 Dieu qui élève le Christ au-dessus de tout, ouvre-nous à la joie et à l’action de grâce afin d’être de véritables témoins de la Bonne Nouvelle pour poursuivre son œuvre partout où nous sommes. Amen.

Bonne fête de l’Ascension à tous et à chacun

Père Jean Aude DOUHADJI, Vicaire à la Paroisse St Michel Archange de Tchékpo-Dédékpoè

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici