Gn 46, 1-7.28-30 / Ps 36 / Mt 10, 16-23

Le chrétien, selon le Christ, est celui qui sait allier pureté d’âme naïve et habileté aigüe, parce qu’il “descend’’ dans le monde comme une brebis dans une caverne de loups : « Ne crains pas de descendre en Egypte (…), je t’en ferai remonter ». “Descendre’’ dans le langage biblique est négatif par opposition à “monter’’ : « Monter à Jérusalem » par exemple. Tel doit être notre état d’esprit : ferme et doux à la fois. Qu’en est-il des dispositions pratiques pour le témoignage chrétien ?

  1. Se méfier des hommes dans la mesure où ils sont susceptibles de travestir le bien que tu fais, ou même chercher à le détruire. Même là encore, ta vie sera pour eux un témoignage.
  2. Point n’est besoin de se tracasser : au tribunal de ce monde, l’Esprit est ton Avocat défenseur.
  3. Pour le Christ, être prêt à assumer les persécutions surtout familiales, les incompréhensions, les adversités, la haine. Mourir pour le Christ doit être envisageable.
  4. Savoir persévérer jusqu’au bout. Comme dira quelqu’un : « S’arrêter non pas quand on n’en peut plus, mais quand on est parvenu au but ».
  5. Eviter la présomption et l’effronterie spirituelle : savoir partir.
  6. Et la liste continue…

P. Charles FOMA, Sévagan (Diocèse d’Aného)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici