DIEU EST TOUJOURS DU CÔTÉ DU BIEN

0
487

REFERENCES : 1ere lecture : Nb12,1-13  Ps 50 (51) Evangile : Mt 14, 22-36

Dieu ne nous abandonne jamais ; contrairement à ce qu’on pourrait imaginer quelques fois. Oui, on peut avoir cette impression d’abandon, à cause de certaines situations que l’on traverse. Et des fois, ce qui est curieux, est que, ces faits ont comme cause, non pas la manigance de nos ennemis attitrés, mais plutôt l’arrogance de nos proches, leur malhonnêteté, leur médisance etc… ce fut le cas de Moise dans la première lecture : « Parce que Moise avait épousé une femme éthiopienne, sa sœur Myriam et son frère Aaron se mirent à le critiquer… » Ils vont jusqu’à le jalouser : « Le Seigneur parle-il uniquement à Moise ? Ne parle-il pas aussi par nous ? ». L’artiste togolais de la chanson, King Mensah clame ceci en effet : « Ton ennemi n’est pas loin ; il est dans ta propre maison ».

Cette situation de Moïse, fait penser, au fait qu’il y a malheureusement, aujourd’hui encore, nombre de familles, de communautés, de régions, qui sont sous tension à cause des choix de vie de leurs fils ou filles, en l’occurrence dans le domaine du mariage. Ailleurs, ce sont des blocages ou barrières ethniques, des trahisons, des persécutions, des discriminations socioculturelles d’appartenance ou de provenance qui se posent et brisent les rêves de beaucoup de jeunes. Et la plupart du temps, il s’agit de l’opposition des parents pour des raisons mal justifiées quelques fois. En tout cas, le phénomène ne date pas d’aujourd’hui, puisque Jésus lui-même a été trahi par Judas, l’un de ses Apôtres…, ne l’oublions pas. Cependant les choses ont énormément évolué, en matière de droits humains par exemple…

Oui bien chers, il peut arriver que Dieu permette que nous soyons confrontés à des évènements difficiles ou douloureux, à cause de nos choix, de nos bonnes visions des choses ou de notre détermination à faire le bien en toutes circonstances, de notre position impartiale par rapport à tel ou tel situation.

Au milieu de tout cela, la leçon est que Dieu est toujours du côté du bien et de celui qui cherche le bien. C’est pourquoi il fit justice à Moise, car ce dernier, avait un cœur était bon et il ne voulait de mal à personne, ni ne parlait mal de personne. Il était très humble, honnête et même il fut compatissant à l’égard de ses ‘’ bourreaux’’ : « Dieu je t’en prie guéris la ». Que le Seigneur nous accorde la grâce de prier pour ceux qui nous veulent ou nous font du mal… qu’ils se convertissent et nous aussi avec eux…

Combien de fois n’avons-nous pas, nous, envié les autres à cause de leur talent, de leur avoir, de leur savoir-faire… ? Que n’avons-nous pas fait des fois, pour médire de l’autre injustement, pour qu’il soit déprécié et humilié, que ce soit au service, à la maison, en famille. Parfois, même lors des rencontres à l’Eglise, nous critiquons à tort des personnes, pour les services qu’ils rendent à la communauté… ? Nous envions nos collègues ou camarades qui sont appréciés dans leur domaine et nous cherchons à ternir leur image auprès des responsables…

Bien-aimés, le Seigneur nous invite à ne pas fléchir dans les moments de difficultés, car elles font parties de notre vécu avec lui. Elles permettent de vérifier la qualité de notre foi.  Il est toujours avec nous dans la barque de la vie. Alors, comme Pierre dans l’évangile, laissons nos doutes, et allons vers lui sur les eaux, mais tenons bon contre les vents. Et s’ils venaient à être plus forts que nous, demandons la force de crier vers celui qui nous appelle : « Seigneur, sauve-moi. »

Abbé Euloge AGBELEKPO 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici