L’action de grâce

0
957

1L. 1sam 1, 24-38; Ps 1Sa 2, 1,4; Ev. Lc 1, 46-56

Frères et sœurs, les textes liturgiques que l’Eglise nous propose en ce mercredi de la 4eme semaine du temps de l’Avent nous montrent essentiellement qu’il est très important de rendre grâce à Dieu, de lui merci pour toutes ses merveilles dont il ne cesse d’accomplir dans nos vies. En effet, dans la première lecture Anne est très reconnaissante, elle n’est pas ingrate.

Elle vient dire merci au Seigneur car le Seigneur a exaucé sa prière : elle a prié et le Seigneur lui a donné un fils Samuel. ” Aussi vrai que je suis vivante, je suis cette femme qui se tenait ici près de toi pour prier le Seigneur. C’est pour obtenir cet enfant que je priais et le Seigneur me l’a donné en réponse à ma demande”.

Frères et sœurs, Anne nous apprend que c’est Dieu seul qui donne des enfants. Avis à tous ceux et celles qui vont chez les marabouts et les féticheurs pour avoir un enfant.

Dans l’évangile, la Vierge Marie aussi rend grâce au Seigneur à travers son cantique ou magnificat. La vierge Marie reconnaît sa petitesse, son humilité car Dieu se penche toujours sur les humbles. L’humilité est une vertu partiellement très chère au Seigneur.

La Vierge Marie demeure pour nous nous un modèle à suivre. ” Tous les âges me diront bienheureuse ” . Oui, on ne peut pas être authentiquement chrétien sans être marial. Ce n’est pas possible.

Frères et sœurs, Marie nous apprend dans son cantique que Dieu se souvient toujours de sa promesse. Dieu n’est pas comme nous les êtres humains. Il tient toujours parole. Ce que sa bouche a dit, sa main l’accomplira toujours. Voilà, de façon lapidaire, quelques leçons que nous pouvons tirer rapidement du cantique de la Vierge Marie.

Saurions-nous être des chrétiens reconnaissants et humbles. Que maman Marie intercède pour nous. Amen.

Père Joseph TSIVANYO ( prêtre en mission en Bretagne diocèse de Vannes en France).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici